Accueil > Presse et médias > Communiqués > Communiqué du 25 novembre 2010
 Communiqué du 25 novembre 2010

Communiqué de presse

Un vent nouveau souffle sur l’ASPRUJ

La parution de la revue annuelle L’Hôtâ 2010 coïncide avec le lancement d’un prix d’architecture.

La cuvée 2010 de la revue L’Hôtâ

Chaque année, l’ASPRUJ publie sa revue L’Hôtâ ; ce terme signifie la maison - dans le sens du foyer - en patois d’Ajoie. La parution de la cuvée 2010 marque le passage de témoin entre deux rédactrices en chef : Monique Lopinat-Rebetez a cédé sa plume à Madeline Barthe-Vuilleumier. Le contenu de cette publication se veut résolument interjurassien et contient des sujets variés richement illustrés.

Dans son éditorial, déclinant les différentes acceptions du mot « racine », Madeline Barthe incite le lecteur à « renforcer et embellir la parure de l’arbre » de notre patrimoine. « Le patrimoine rural a-t-il encore un avenir ? » Pierre Grimm, en tant que président de l’ASPRUJ et homme de terrain, plaide vigoureusement en faveur d’un recadrage urgent de la politique de notre région en matière de protection du patrimoine.

Prix ASPRUJ : un encouragement aux architectes

Le comité de l’ASPRUJ, donnant suite à une proposition émise lors de sa dernière assemblée générale, a décidé de créer un prix d’architecture. Ceci dans le but de distinguer des travaux apportant des réponses exemplaires et créatives à des problèmes pertinents pour l’avenir des bâtiments ruraux. Le périmètre du concours est le Jura et le Jura bernois. Avec ce prix, l’association encourage les architectes et propriétaires à s’investir dans des réflexions et concepts qui tiennent compte des facteurs tels que la protection du paysage et de l’environnement, la qualité de l’habitat, la gestion durable.

Le Prix ASPRUJ, doté de CHF 5 000. —, sera officiellement remis début juin 2011 lors d’une cérémonie spéciale où la presse sera conviée. Le jury récompensera le meilleur travail satisfaisant aux critères donnés. Sont appelés à présenter leur candidature les auteurs de projets dans le domaine du patrimoine rural bâti, en particulier les architectes. Le délai pour la remise du dossier de candidature est le 1er avril 2011. La mise au concours se fera dans le courant du mois de décembre 2010 par la voie de la presse spécialisée, par le biais d’associations professionnelles et sur le site Internet de l’ASPRUJ (www.aspruj.ch).

Un jury de cinq experts évaluera les travaux :

Toufiq Ismail-Meyer, architecte HES SIA, Delémont (président)

Dorothée Huber, historienne d‘art, Bâle

Jürg Conzett, ingénieur civil EPF SIA, Coire

Jean Kleiber, architecte, La Neuveville

René Koelliker, historien d‘art, Moutier.

L’ASPRUJ, association de sauvegarde du patrimoine rural jurassien

Elle a pour vocation la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine rural construit et naturel. Elle regroupe les personnes et collectivités soucieuses de protéger ce patrimoine. De plus, elle veille à la conservation de la culture traditionnelle et populaire. Cette dernière, selon l’UNESCO, revêt différentes formes, à savoir la langue, la littérature, la musique, la danse, la mythologie, les rites, l’architecture, les arts, l’artisanat, les jeux, les coutumes. L’association exerce ses activités sur tout le territoire de l’ancienne principauté épiscopale de Bâle et est reconnue d’utilité publique par les autorités cantonales et communales jurassiennes et bernoises.

Association de sauvegarde du patrimoine rural jurassien  |   info@aspruj.ch  |   Dernière mise à jour: le 21 décembre 2016

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0